Accéder au contenu principal

Articles

L’Algérie envoie une aide alimentaire et médicale aux camps des réfugiés sahraouis

Une caravane de solidarité du Croissant rouge algérien (CRA) transportant 154 tonnes de denrées alimentaires et matériels médicaux a pris le départ, jeudi du Palais des Expositions d’Alger, en direction des camps des réfugiés sahraouis à Tindouf. Le coup d’envoi de la caravane de solidarité qui se dirige vers l’aéroport de Boufarik à Blida en direction de Tindouf a été donné par la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaouthar Kirikou, en compagnie de Mme. Saïda Benhabiles, présidente du CRA. Qualifiant la position « ferme et constante » du peuple algérien envers ses frères sahraouis « d’instinct solidaire et durable », la ministre a rappelé les multiples actions de solidarité menées envers le peuple sahraoui. Allant dans le détail, Mme. Benhabiles a précisé qu’il était question de faire parvenir dans les camps des réfugiés une caravane de « 154 tonnes de denrées alimentaires, de matériels médicaux et de produits de nettoyage

Le Front Polisario réitère son refus de tout autre processus

Le Front Polisario a réitéré son refus d’intégrer tout processus politique qui ne garantisse pas le droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination et à l’indépendance. Lors de sa réunion sous la présidence du président de la République sahraoui et Secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, le bureau permanent du secrétariat national du Front Polisario a renouvelé son refus de s’engager dans tout processus politique qui ne soit pas basé sur la garantie du droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et à l’indépendance, a indiqué l’agence de presse sahraouie SPS. Le bureau permanent a, lors de sa réunion, examiné un certain nombre de points, en se concentrant sur les dossiers prioritaires, tels que l’éducation dans la période actuelle et ses difficultés résultant de l’épidémie mondiale du coronavirus, ainsi que les développements de la question sahraouie au niveau international. Le ministre des Affaires étrangères sahraoui a, lors de la réunion, fait un

Josep Borrell interpellé par les députés européens

L’eurodéputée, Sandra Briar, a interpellé le haut représentant de l’Union européenne pour les affaires politiques et étrangères, Josep Borrell, suite à l’expulsion d’une militante portugaise de la ville sahraouie El Ayoun, par les autorités marocaines d’occupation, soutenant que le Maroc violait les accords internationaux relatifs aux droits de l’Homme et les clauses obligatoires dans ses accords avec l’UE. En réponse à une question de l’eurodéputée Sandra Briar sur l’expulsion, par le Maroc, d’observateurs internationaux du Sahara occidental occupé, le haut représentant de l’Union européenne pour les affaires politiques et étrangères, Josep Borrell, a déclaré que l’UE est pleinement consciente du cas de l’expulsion d’une militante portugaise de la ville occupée d’El Ayoune, en décembre de l’année dernière, et que depuis Rabat, lui et sa délégation suivent de près cette affaire. Commentant deux points principaux de la question posée par Sandra Briar sur « la situation juridique e

Le PAM félicite l’UE pour son aide aux réfugiés sahraouis

Le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies se félicite d’une contribution de 5,3 millions d’euros (6 millions de dollars) de l’Union européenne (UE) pour « soutenir les réfugiés sahraouis dans les camps en Algérie à lutter contre la faim et assurer leur sécurité alimentaire». Dans un communiqué, le PAM souligne qu’ «alors que nous entrons dans une pandémie mondiale sans précédent, le PAM souhaite remercier l’UE pour son soutien continu aux familles de réfugiés sahraouis», a déclaré le représentant du PAM et directeur de pays en Algérie, Imed Khanfir. « La plupart des réfugiés sahraouis dépendent de l’aide de la communauté internationale, et les familles ont plus que jamais besoin de notre soutien. Ce don en temps opportun permet au PAM de se procurer et de prépositionner les quantités requises de nourritures variées pour répondre à la crise du Covid-19». Cette dernière contribution de l’Union européenne permettra de couvrir les besoins alimentaires de base de m

Canaries : Assassinat d'un ami du peuple sahraoui

L'avocat et poète José Rafael Hernandez n'est plus. Son corps a été retrouvé sans vie ce lundi aux côtés de celui de son épouse. Selon la police espagnole, le corps du défunt présentait des signes de violence évidentes alors que son conjoint est probablement décédée suite à des problèmes de santé. Son fils est soupçonné d'être derrière ce meurtre crapuleux.  Rafael Hernandez est connu pour ses positions de soutien envers la lutte du peuple sahraoui à laquelle il a dédié un poème sous le titre de "Poème sur la solitude du peuple sahraoui". 

Espagne : Création de la plate-forme valencienne de solidarité avec le peuple sahraoui

Une trentaine de personnes et de nombreuses autres organisations sociales, politiques, syndicales et des médias indépendants ont souscrit au manifeste de la création de la Plateforme Valencienne de Solidarité avec le Peuple Sahraoui (PVSPS), annoncée au centre culturel Octubre de Valencia. Selon une note diffusée par la plate-forme, l'objectif est de "solidariser avec le peuple sahraoui et son représentant légitime, le Front Polisario, dans la lutte pour le droit à l'autodétermination". Les autres axes sont la dénonciation de la "répression et la violation systématique" des droits de la population sahraouie sous occupation militaire marocaine et des droits des prisonniers politiques. En outre, la plate-forme "poursuit la responsabilité de l'État espagnol en tant que puissance administrante du territoire", met en garde contre les "conditions extrêmes" dans les camps de réfugiés de Tindouf et condamne le mur militaire "d

Parlement Européen : Intenses activités autour de l'accord de pêche entre le Maroc et l'UE

Dans les couloirs du Parlement Européen à Bruxelles l'activité du lobbying s'intensifie autour du renouvellement des Accords de pêche avec le Maroc. Michel Barnier, eurodéputé français pour Les Républicains et Pierre Moscovici, responsable des affaires économiques et financières, fiscalité et douanes, ont épuisé leur réserves en vue de contourner les arrêts de la Cour de justice de Luxembourg qui a considéré, par deux fois, le Sahara Occidental «distinct» et «séparé» du Maroc.  Cependant, il y a lieu de constater l’attitude du président français. Des sources assurent qu'Emmanuel Macron ne s¡active pas, comme ses prédécesseurs Hollande et Sarkozy, totalement en faveur de Rabat. Certes, il envoie des messages, écrits ou du chiffrage dans lesquels il réaffirme la position traditionnelle de Paris de soutien inconditionnel au Maroc, mais ça s’arrête là, ça ne va pas au-delà. Dans les faits, il laisse agir le consensus européen qu’il sait défavorable, sur le dossier sa