Latest

Sahel

Mali

International

Les bons conseils d’un responsable du PAM au Maroc

Posted on Aucun commentaire
Daly Belgasmi, Directeur régional du PAM pour le Moyen Orient, l’Afrique du Nord, l’Asie Centrale et l’Europe Oriental au sein du PAM semble flirter avec le Maroc en matière de renseignements et de conseils.

Le 8 février 2013 il a demandé un entretien avec Azzeddine Farhane, chef de la Direction des Questions Globales, Division des roits de l’homme et des Questions Humanitaires au MAE marocain.

Ce dernier signale dans un compte-rendu de cette rencontre, que Daly lui confié ce qui suit:
« L’Algérie s’active auprès des donnateurs, concernant le programme d’Interventions prolongées de Secours et de Redressement, concernant l’assistance alimentaire du PAM aux populations des camps de Tindouf (IPSR), afin que le PAM adopte un programme de 3 ans au lieu de 18 mois »;
« L’Algérie exerce des pressions sur les représentants respectifs du PAM et du HCR en Algérie, en essayant de leur faire croire que les réfugiés sahraouis à Tindouf ont des besoins humanitaires sur la base de 165000 personnes ».
« L’Algérie essaie d’introduire des produits alimentaires chers, tels que les produits laitiers et leurs dérivés, dans la liste des besoins, afin d’augmenter la valuer de laide à apporter aux réfugiés sahraouis »;

IS : Le Maroc tente de minimiser l’importance de la victoire du Front Polisario

Posted on Aucun commentaire
L’adhésion du Polisario au sein de l’International Socialiste, en tant que membre consultatif, est un succès indéniable pour les sahraouis dont l’importance est témoignée par la réaction du site Le 360.ma, une web créée par la DGED dans le but de véhiculer la propagande du Makhzen et dénigrer la cause sahraouie et les pays voisins.

La réponse des services secrets marocains vise à diminuer l’ampleur de cette victoire qui marque un tournant décisif vers une reconnaissance définitive de la RASD par la communauté internationale.

Les épisodes du feuilleton marocain se succèdent et se ressemblent comme deux goûtes d’eau. Hier, il présentait à son public marocain l’arrêt de la Cour de Justice de l’Union Européenne comme une victoire du Maroc contre ses adversaires avant de lâcher les ressortissans subsahariens sur les grillages de Ceuta pour protester contre la décision de l’Union Européenne d’appliquer à la lettre cet arrêt.

Acculé par les sahraouis dans toutes les instances internationales, le Makhzen n’a plus que le mensonge comme arme pour entretenir le délire du Sahara dans le conscient de la population marocaine et lui imposer ses thèses sur le Sahara Occidental.

Note au sujet du renforcement des capacités diplomatique du Maroc en Afrique

Posted on Aucun commentaire


Tension avec la Mauritanie : Le Maroc prône la politique de la réciprocité

Posted on Aucun commentaire
Suite à des problèmes rencontrés par les camions mauritaniens à destination du Maroc, la Mauritanie a décidé de réduire le nombre de vols de la RAM provenant de Casablanca. La réaction d’Abdellatif bendahane, ancien Monsieur Afrique de la diplomatie marocaine est exprimée dans un email datant du 25 juillet 2013:

“ La Mauritanie menace d’interdire a notre compagnie nationale RAM d’ operer des vols conformement a l’accord aerien. Comme vous le savez il s’ agit d’actes politiques inacceptables. Voila pourquoi je vous suggere de reunir autour de vous le ministre Rabbah et le PDG de la RAM pour determiner une position face a ce sujet. En attendant, notre ambassadeur a Nouakchott doit effectuer une demarche officielle aupres des hautes autorites mauritaniennes leur signalant que ce genre d’attitudes inamicales a notre egard risquent de prendre d’autres dimensions”, dit-il.

Internationale socialiste : Le Front Polisario membre consultatif

Posted on Aucun commentaire

Le Front Polisario, seul représentant légitime du peuple du Sahara occidental, est désormais membre consultatif à l’Internationale socialiste (IS), après avoir été membre observateur depuis 2008, a-t-on appris auprès de la représentation du Front à Londres.

Le Front Polisario, seul représentant légitime du peuple du Sahara occidental, est désormais membre consultatif à l’Internationale socialiste (IS), après avoir été membre observateur depuis 2008, a-t-on appris auprès de la représentation du Front à Londres.

En dépit des «tentatives marocaines de poser des obstacles» pour empêcher ce nouveau statut, cinq sur les huit membres de la commission d’éthique de l’IS ont été favorables à accorder le statut de membre consultatif au Front Polisario, a précisé le présentant de ce dernier au Royaume-Uni, Mohamed Limam Mohamed Ali. La commission d’éthique de l’IS s’est réunie à Carthagène, en Colombie, pour examiner la demande du Front Polisario, à la veille du 25e congrès de l’organisation qui a débuté jeudi, avec la participation d’une délégation de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), conduite par le ministre sahraoui des Affaires étrangères, Mohamed Salem Ould Salek. 

Le Comité de l’IS se réuni à la veille de chaque congrès pour examiner, entre autres, les demandes d’adhésion. Le délégué du parti de l’Union socialiste marocain a tenté d’empêcher l’octroi du statut consultatif au Front Polisario, mais sa démarche a été vouée à l’échec, puisque le Conseil de l’IS qui examine les recours, a jugé sa demande «incohérente et sans arguments», a expliqué M. Limam. Le Conseil de l’IS a, pour sa part, approuvé à l’unanimité le nouveau statut du Front Polisario, «poussant le délégué marocain à retirer son opposition et à accepter lui même ce statut», a-t-il dit. 

«La délégation sahraouie a été rapide et a déjoué la manœuvre marocaine par des preuves solides affirmant la non autorité marocaine sur le Sahara Occidental, son occupation illégale des territoires sahraouis, et le blocage qu’elle exerce pour empêcher le référendum de l'autodétermination du peuple sahraoui», a expliqué le représentant du Front Polisario. 

La délégation sahraouie a réussi non seulement à arracher le statut de membre consultatif, mais à avoir aussi le soutien de la majorité des membres du Conseil, au droit du peuple sahraoui à son autodétermination et son indépendance. 

«La décision du Maroc d'adhérer à l’Union Africaine (UA) sans conditions préalables et d'accepter son Acte constitutif qui reconnaît les frontières du Maroc d’avant son occupation du Sahara Occidental, a joué en faveur du Front Polisario en Colombie», a souligné M. Limam.

Détournement de l’aide européenne destinée à améliorer le quotidien des marocains

Posted on Aucun commentaire
Dilapidation de l’argent du contribuale européen, destiné à des programme de soutien s’inscrivant dans le cadre d’un partenariat Maroc-UE Le préjudice financier est important, il chiffre à plusieurs millions de dollars; le principal responsable de cet malversation est le Directeur de l’Unité d’Appui au Programme d’Appui au Plan d’Action Maroc-UE, un Marocain, ayant des liens de familliaux avec Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime.

D’ailleurs, on raconte dans les coulisses de son Ministére que c’est sur intervention de Aziz Akhanouch, que son parent a été recruté. Une Délégation de l’Union Européenne, composé de Mario MARIANI, Premier Conseiller, Chef des Opérations et Paolo ZINGALI, Premier Secrétaire, Chef de la Section Finances et Contrats, s’est rendu, le 4 juillet 2012, à Rabat, pour faire part aux responsables du Makhzen, des irrégularités relevées dans les fonds de l’Unité d’Appui au Programme.

Ils ont également informé les responsables du Makhzen que l’Office européen de lutte antifraude (OLAF) ainsi que l’Inspection Général des Finances (IGF) seront saisis, étant donner que le responsable véreux pouvait continuer à gérer les fonds Communautaires Gêner, les responsables du Makhzen ont recommandé aux responsables européens la discrétion dans le traitement de cette affaire scabreuse afin d’éviter son ébruitement médiatique.







Il est clair, que le Makhzen a tout fait pour tenir au secret cette affaire compte tenu de l’implication d’un parent du Ministre Aziz Akhannouch. A cet effet, la partie marocaine a suggéré de ne pas limoger le responsable marocain, au motif que son contrat était sur le point de s’expirer et ce, malgré les graves pesant sur ce responsable véreux.

RME escroqué par un fonctionnaire technicien au service aménagement de la ville de Meknès

Posted on Aucun commentaire


EL AZZOUZI Abdellah, ressortissant marocain résident en France, s’est vu escroquer par Ghanam Driss, fonctionnaire technicien au service aménagement, plans et construction de la ville de Meknès (Agdal) au Maroc.

Il lui a soutiré le montant de 6060 euros pour la vente d’un terrain dans la ville de Meknès. Ensuite, il a nié la transaction et même menacé de s’en prendre à la victime. Ce dernier s’est adressé au ministre marocain des affaires étrangères en quête d’une aide. Voici le texte de son email :



Montrouge, Le 04 Juillet 2013

Mr EL AZZOUZI Abdellah Mr Le Ministre des affaires étrangères 
2 rue Camille Pelletan 
92120 Montrouge Rabat Maroc 
France 

A l’aimable attention du Monsieur Le Ministre, Mr Saad Eddine El Outmani

Objet : Demande d’intervention face à un fonctionnaire escroc marocain suite à des menaces.

Monsieur le Ministre,

Le soussigné a l’honneur de solliciter de votre haute bienveillance une audience que il vous serait profondément reconnaissant de bien vouloir lui accorder.

Il s’agit d’un problème que j’ai eu avec un fonctionnaire escroc marocain. Cette personne nommé : GHANAM Driss qui travaille en tant que fonctionnaire Technicien au service aménagement, plans et construction de la ville de Meknès (Agdal) au Maroc .Cette personne m’a vendu un terrain au Maroc ville de Meknés quartier Essalam d’une superficie de 100 M2 pour que je puisse construire une petite maison pour ma femme et mes enfants. Cela date depuis 2004

Les visées du Maroc derrière sa demande d’adhésion à la CEDEAO

Posted on Aucun commentaire
La politique africaine du Maroc est basée sur trois impératifs:
1) Réduire l’influence de l’Algérie dans le Sahel  où elle jouit d’un poids considérable, notamment aux yeux de l’Union Européenne qui a désigné le 18 mars 2013, un Représentant Spécial de l’UE pour le Sahel.
2) Lutter contre l’engagement de plus en plus de l’Union Africaine, et surtout la Commission Africaine, dans la défense du droit du peuple sahraoui à l’autodétermination.
3) Expulser la RASD de l’Union AFricaine.
Pour arriver à ses fins, le Maroc compte sur ses alliés dont la majorité sont des pays membres de la CEDEAO. Ceux-ci lui ont conseillé de s’adhérer á l’Union Africaine pour leur donner un argument pour défendre ses intérêts. L’adhésion du Maroc à l’organisation panafricaine était le plan A.
Le plan B vient de Dakar, mais il a échoué, avec l’échec de la candidature du sénégalais Abdoulaye Bathily  pour pour succéder Mme Dlamini Zuma à la tête de la Commission Africaine.
L’adhésion du Maroc à la CEDEAO serait le plan C pour s’assurer davantage de soutien des pays membres de cette organisation et bénéficier des avantages économiques offerts par l’Union Européenne à cette assemblée régionale.


Une fois le loup dans la bergèrie, il pourra sévir en toute liberté, notamment en utilisant l’arme dans laquelle le Maroc excelle : la corruption.



Scandale : Taib Fassi Fihri a touché 550.000 dollars pour l’extradition du ressortissant sénégalais Alkaly Cissé

Posted on Aucun commentaire


Alkaly Cissé, homme d’affaire et ancien parlementaire sénégalais risque la décapitation en Arabie Saoudite sous accusation d’escroquerie sur l’équivalent de la somme de 2,5 millirads de francs CFA.

Sous ordres de Riyadh, le Maroc l’a maintenu en détention pendant plus de vingt mois avant de l’extrader vers l’Arabie Saoudite sans que les autorités sénégalaises bougent un doigt pour éviter un drame à ce citoyen sénégalais.

Grâce aux révélations du cyber-activiste Chris Coleman, nous savons maintenant pourquoi le Maroc a cédé aux pressions saoudiennes. Un email envoyé par Mohamed Methqal, conseiller du ministre marocain des affaires étrangeres, à Salaheddine Mezouar an date du 9 mai 2014, dévoile un véritable scandale politique au Maroc. L’Arabie Sadoudite a versé 550.000 dollars au conseiller du roi Taib Fassi Fihri pour obtenir l’extradition du ressortissant sénégalais.

Il y a lieu de se demander porquoi les saoudiens ont payé si cher pour avoir la tête de ce malheureux et si le conseiller de Mohammed VI n’a pas donné une partie de cet argent au président Macky Sall.

Khairalla Khairalla, le relais médiatique de la DGED au Liban

Posted on Aucun commentaire
Khairalla Khairalla, journaliste libanais du journal Elaph, fait partie de la liste des relais de la propagande du Makhzen marocain. Son principal contact était Mohamed Khabbach, l’un des adjoints de Mourad El Ghoul, le chef de cabinet de Yassine Mansouri. Il a été mobilisé dans la campagne de propagande des élections de 2011 qui ont suivi la pseudo réforme constitutionnelle avec un article paru sur Elaph le 27 novembre 2011 sous le titre de « Qui a gagné au Maroc? ».

Il a été utilisé, entre autres, dans le but de :
– Médiatiser les propos anti-algériens du ministre nigérian des affaires étrangères, Mohamed Bazoum
– Engager Max Scott pour écrire un livre sur le roi Mohammed VI
– faire de la publicité à l’avion suisse Solar Impulse qui s’est posé au Maroc provenant de Madrid

– médiatisation d’un faux démantèlement d’une cellule terroriste





Don't Miss