Latest

Sahel

Mali

International

Sahara Occidental : le site ARSO retire un article dénigrant les responsables de l'Initiative Sahraouie pour le Changement



Le site suisse ARSO a procédé au retrait d'un article de diffamation contre les leaders de l'Initiative Sahraouie pour le Changement, après avoir reçu une lettre de protestation de Hach Ahmed Bericalla.


Dans cette lettre, Hach Ahmed, ancien ministre pour l'Amérique Latine, a fait part de son indignation suite à un article d'opinion paru sur le site ARSO sous le titre de "Changement : quel changement? Celui du suspendu, du décroche ou du désespéré" signé sous le pseudonyme de Brahim Jalil Sidibrahim et qui s'en prend violemment aux promoteurs de l'ISC.


Nous reproduisons ci-dessous, la traduction en français de la lettre que Hach Ahmed a adressé au site prosahraoui suisse.


CALOMNIES & CHANGEMENT


Chers amis du site ARSO,


Le 17 décembre, votre respectable site a publié un article d'opinion signé sous le pseudonyme "Brahim Jalil Sidibrahim" dans lequel de graves accusations ont été portées contre ma personne et d'autres collègues. Le dénommé m'accuse de m'avoir approprié, d'une manière illégale, d'une somme d'argent qui, en théorie, provient d'un budget dont la supposée gestion m'aurait été confiée ou, pire encore, d'une aide humanitaire destinée aux réfugiés sahraouis. Vous comprenez, sans doute, qu'il s'agit d'une attaque grave contre mon honneur qui, si elle n'est pas confirmée devant la justice, impliquera un grave délit de calomnies, étant donné que j'ai occupé, jusqu'à récemment, des postes d'une certaine importance au Polisario. S'il avait fait preuve de la moindre cohérence et avait des preuves et un minimum de courage, l'individu en question aurait fait recours à un tribunal pour déposer la plainte appropriée.


Je dois dire que cette grave accusation est arrivée après notre décision de participer à un courant politique critique qui revendique des changements au sein du Polisario. Au lieu de critiquer les positions politiques et, ainsi, encourager le débat démocratique et pluriel, certains, sous couvert de l'anonymat et incités ou payés par ceux qui s'opposent à l'idée du changement, profitent de la tribune que vous avez consacrée à la liberté d'expression et la défense des droits du peuple sahraoui pour mener, de l'ombre, une sale guerre contre ceux d'entre nous qui ont décidé de créer l'Initiative Sahraouie pour le Changement.


L'individu qui signe cet article fait ses débuts sous ce pseudonyme, pour la première fois, quelques jours seulement après l'annonce de notre initiative, ce qui délatte une volonté délibérée de dénigrer et de discréditer les personnes impliquées dans cette activité.


Cela dit, je tiens à vous signaler que nous avons entamé des démarches en vue de déposer une plainte pour atteinte à l'honneur et pour calomnies contre l'auteur de telles accusations. De là, notre intérêt à ce que cet article soit retiré et éviter ainsi que votre respectable tribune soit liée à un fait qui, pour le moins, est d'une honnêteté douteuse et dont le but ultime n'est autre que de nuire et de lyncher moralement ceux qui parient sur l'idée du débat et du changement démocratique au Sahara occidental.

Aucun commentaire

Don't Miss