Latest

Sahel

Mali

International

Le Maroc fâché contre la France


"La visite de M. Jean-Marc Ayrault à Rabat est reportée pour des raisons d'agenda de la partie marocaine. MM. Ayrault et Mezouar sont convenus, lors d'un entretien téléphonique, de trouver une nouvelle date au plus vite", a déclaré jeudi le porte-parole de l'Elysée dans un point de presse.

Contrairement aux annonces de la presse marocaine, c'est bien la partie marocaine qui se trouve derrière le report de la visite du chef de la diplomatie française. La décision marocaine exprime le mécontentement du Maroc qui n'a pas trouvé le soutien nécessaire de Paris dans la décision d'expulser le contingent civil de la MINURSO et dans la ´defiance exprimée envers le Secrétaire Général de l'ONU.

Le prétexte de l'agenda a été invoqué aussi pour ne pas recevoir Ban Ki-moon à Rabat.

Ce désaccord est révélateur quant à la position de la France qui a déjà été exprimée par M. Ayraul dans une lettre envoyée le 31 mars 2011 à l’ «Association des amis de la république arabe sahraouie démocratique» (ARASD), où il y résume les positions de son parti sur ce contentieux et dont voici le texte intégral:




ASSEMBLEE NATIONALE                                                REPUBLIQUE FRANÇAISE

Jean-Marc Ayrault                                                               LIBERTE-EGALITE-FRATERNITE
Député-Maire de nantes
Président du groupe socialiste, 
radical, citoyen et divers gauche

                                                                                                Paris, le 31 mars 2011

                                                                                 Madame Régine Villemont
                                                                                 Présidente Associations des Amis de la 
                                                                                 République Arabe Sahraouie Démocratique
                                                                                356 rue de Vaugirard
                                                                                75015 PARIS


Madame la Présidente,

J'ai bien reçu la lettre que vous m'avez envoyée le 23 mars au nom de "à l’ «Association des amis de la république arabe sahraouie démocratique» (ARASD).

Vous trouverez ci-après, les positions qui sont les nôtres sur ce difficile contentieux.

«Les socialistes dans leurs déclarations publiques s’en tiennent depuis l’occupation du territoire par le Maroc à une position privilégiant le respect du droit international et du droit à l’autodétermination des peuples colonisés» A savoir, en ce qui concerne le Sahara Occidental:

« Les socialistes dans leurs déclarations publiques s’en tiennent depuis l’occupation du territoire par le Maroc à une position privilégiant le respect du droit international et du droit à l’autodétermination des peuples colonisés. A savoir, en ce qui concerne le Sahara Occidental : 

1- « Tout doit être fait pour permettre aux Sahraouis d’exprimer librement leur volonté sous le contrôle des organisations internationales. » (19 novembre 1975)

2- Le PS soutient « les efforts accomplis par le secrétariat général de l’ONU (…) pour organiser un référendum d’autodétermination dans des conditions qui en garantissent la validité (…) Il ne saurait être question de s’écarter de ce plan". Seul un règlement juste et conforme au droit international (...) peut puvrir la voie à la paix (...)" (16 octobre 1991).

·. "il est absolument nécessaire que soit restaurée une dynamique de dialogue entre le Maroc et le Front Polisario (...) et que soient mises en application les résolution du Conseil de Sécurité qui s'imposent aux deux parties en conflit" (14 juin 2005).

Ce différend international concerne l'expression du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes. Il affecte des pays et des peuples amis. A ce double titre, il nécessite un suivi attentif de la part de la représentations nationale française et une disponibilité. J'ai en conséquence particulièrement signalé votre initiative aux députés SRC, socialistes, radicaux et citoyens, membres de la commissions des affaires étrangères et des groupes d'amitié, France-Algérie et France-Maroc.

Concernant plus particulièrement votre demande d'entretien du 6 avril, c'est bien volontiers que M. François Lonclem député de l'Eure, vice-président du groupe SRC, socialiste, radical et citoyen, vous recevra au nos de tous ses collègues.

Restant à votre écoute, je vous prie de croire, Madame la Présidente, à l'assurance de mes salutations les meilleures.

                                                                                                                       Jean-Marc Ayrault

Aucun commentaire

Don't Miss