La France amende de nouveau le rapport du Secrétaire Général de l’ONU sur le Sahara Occidental

Le Secrétaire Général de l’ONU, Ban Ki-moon vient de soumettre son rapport sur le Sahara Occidental au Conseil de Sécurité pour être débattu le 17 avril.

Un brouillon en anglais a été distribué le 10 avril dont une copie a été publiée par le site Inner Press City. Le 15 avril, la version définitive du rapport a été publiée sur le site des Nations Unies. Dans la nouvelle version manque le mot « mécanisme ».

Dans le paragraphe 100 du dit rapport, Ban dit que « le but ultime n’en reste pas moins un mécanisme de contrôle soutenu, indépendant et impartial de ces droits tant dans le Territoire que dans les camps ». 

Dans la version finale, ce paragraphe dit : « Le but ultime n’en reste pas moins le contrôle soutenu, indépendant et impartial de ces droits tant dans le Territoire que dans les camps ». 

Ainsi, l’ambassadeur français à l’ONU, Gérard Araud est intervenu de nouveau en faveur du Maroc en faisant pression sur le Secrétaire Général Ban Ki-moon en vue de modifier le contenu de son rapport. Ironie du sort, M. Araud a proposé aujourd'hui, dans son allocution devant le Conseil de Sécurité, de limiter l'usage du droit de veto en cas d'atrocités de masse. Ce veto que la France utilise depuis quelques années pour amender le rapport du chef de l’ONU.

Gérard Araud est le personnage qui a qualifié le Maroc de « maîtresse dont on n’est pas particulièrement amoureux, mais qu’on doit défendre ». Des propos tenus devant l’acteur espagnol Javier Bardem.

Publier un commentaire

0 Commentaires