Latest

Sahel

Mali

International

Revue de presse

Videos

Opinions

Répression

Droits de l'homme

Maroc

Moroccoleaks

Maghreb

Opinions

Programme d'action de l'Initiative Sahraouie pour le Changement

Posted on Aucun commentaire
Le POLISARIO est et restera l'avant-garde de la révolution sahraouie du peuple sahraoui dans sa lutte pour l'indépendance et pour construire son Etat, la République Sahraouie, dans le contexte historique actuel et legitime. Bien que ce long chemin est jalonné de faits de gloire, de réalisations et de sacrifices énormes, il n'est pas moins vrai qu'à cause de facteurs exogènes et endogènes, des déviations et des lacunes sont apparues, ce qui à son tour a mené à des pratiques, des comportements et des perceptions contraires à l'essence et aux principes du projet national.
Ces derniers temps, cette accumulation d'erreurs a déclenché les alarmes. Il y a un état d'opinion unanime sur les risques qui entourent la cause en raison de cette dérive vers nulle part, vers le chemin de l'impasse que notre processus de libération nationale semble avoir pris.
Initiative Sahraouie pour le Changement est née dans cette conjoncture en tant qu'expression du sentiment des citoyens et en réponse aux  incertitudes croissantes, la déception et le manque d'expectatives. Son but n'est autre que de répondre aux défis de cette étape critique, en formulant, à partir d'une évaluation objective et de l'expérience, des propositions de changement, des réformes et des mécanismes de travail articulés autour du débat, comme approche ou idée centrale, et laissant de côté des styles et des méthodes de gestion devenus clairement obsolètes et inutiles.
Il ne fait aucun doute que la crise actuelle a été ressentie dans divers domaines et secteurs du processus de libération sahraoui. Certains de ses effets peuvent être résumés comme suit:
-Persistence de la stagnation politique et croissance du phénomène de la corruption, dans une situation où, progressivement, a diminué le rôle du mouvement, après avoir perdu l'essence et les signaux d'identité de celui-ci en tant qu'instrument de leadership et de lutte et après avoir adopté des procédés caractéristiques d'un système autoritaire ont été adoptées dans lesquelles des privilèges et des intérêts personnels oú cohabitent des privilèges et des intérêts personnels avec d'autres de nature tribale.
-Echec des instances et des institutions de l'État, devenues des simples propriétés privées, qui ont perdu leur condition de biens publics et d'instruments au service de la population.
- Absence d'autorité, de lois authentiques et de sécurité juridique dans notre environnement, ce qui a ouvert la porte à des phénomènes, parfois étranges à notre société, tels que le crime, le viol et le trafic de drogue.
- Apparition d'inégalités sociales significatives parmi la population comme résultad de la corruption et de l'injustice sociale.
-Régression de l'Intifada ou résistance dans les territoires occupés, en raison des différences et des rivalités entre les différents groupes d'activistes et de juristes. Cela a fait perdre à la résistance son élan et son dynamisme, restant limités ces derniers temps à des événements isolés et à des actions de moins en moins audacieuses et désordonnées.
- Le manque de perspectives pour le plan de paix de l'ONU, en raison des obstacles bâtis systématiquement par la puissance occupante, du manque de sérieux et de rigueur des organisations internationales, mais aussi par la confusion et l'improvisation de la partie sahraouie et son incapacité à trouver des alternatives et des instruments de pression capables de relancer le processus de paix en faveur des droits du peuple sahraoui et de ses aspirations.
C'est dans ce contexte dont les grandes lignes ont été énumérées ici qu'a apparu l'Initiative Saharaui pour le Changement. Son but n'est autre qu'une tentative sincère de promouvoir les réformes nécessaires de l'intérieur d'un système qui, pour des raisons de survie, doit relever les défis du présent et les expectatives de l'avenir et, ainsi, ressuciter l'esprit combatif et la fermeté d'antan, toujours sous l'emblême du Front Polisario, mais sur des nouvelles bases, en donnant priorité à cette volonté populaire qui réclame, aujourd'hui, de façon irréfutable et indéniable, l'ouverture d'un nouveau cycle, en nettoyant et en corrigeant les impuretés et les erreurs du passé. Pour atteindre cet objectif, il est essentiel de concentrer et faire converger tous les efforts dans une action collective, mature et responsable qui sauve la culture de la participation, la corresponsabilité et le dialogue au sein des institutions du mouvement et de l'Etat.
Sur la base de cette vision, l'Initiative Sahraouie pour le Changement a invité la direction politique à assumer la responsabilité historique qui est la sienne face à ce que toutes et tous considérons, expressément ou implicitement, une situation critique et avec des conséquences imprévisibles s'ils font cas omis de ces appels. D'où la nécessité urgente que la direction réponde aux exigences de l'ICS, en ouvrant le plus tôt possible, un débat à l'échelle nationale, transparent et démocratique, au sein de notre avant-garde de lutte, le Front Polisario. Ce débat doit être exhaustif, franc et impartial, sans complexes ni aucune sorte d'exclusions. Ce n'est que de cette manière que les foyers du mal peuvent être identifiés, diagnostiqués et en prescrire les remèdes pertinents.
L'ISC dénonce enérgiquement toutes les formes d'exclusion et de marginalisation adoptées en tant que sanction contre les défenseurs des réformes et contre quiconque oserait exprimer une opinion contraire au discours officiel. En outre, il condamne les accusations de trahison et d'autres campagnes de dénigrement contre les voix critiques et souligne que ces pratiques sont contraires aux valeurs et aux idéaux du Front POLISARIO et ses principes en faveur d'une société moderne fondée sur la démocratie et les libertés individuelles.
L'Initiative Sahraouie pour le Changement considère comme une nécessité indispensable la création d'un climat approprié pour le dialogue national dans la perspective du prochain Congrès Général, qui devrait se tenir aux dates prévues, sans retards, excuses ni aucun autre délai. Initiative assume comme siens les propos du collègue Secrétaire Général du Front Polisario, dans le sens que la corruption doit être éradiquée, qui constitue certainement un pas dans la bonne direction, mais il encourage fortement à associer aux proclamations des actions concrètes pour transformer les mots en actes, afin de renforcer l'organisation politique pour qu'elle retrouve son éclat et son autorité morale d'avant-garde.
Il est également considéré comme une priorité le renforcement de l'institution de l'héroïque armée sahraouie populaire, garant de la souveraineté nationale, en lui fournissant des  équipements et des ressources à la hauteur de son rôle de premier plan dans la sauvegarde des conquêtes et dans la lutte contre l'ennemi, ainsi que se préoccuper des  familles des martyrs et disparus, dont le sang ne doit pas être oublié, car il arrose les racines de nos gloires et de nos acquis.
Initiative pour le Changement estime nécessaire de fournir à l'institution législative ou Conseil National des prérrogatives appropriées pour l'exercice de ses fonctions, afin de contrôler l'action gouvernementale, lutter contre la corruption et les abus de pouvoir et assurer l'indépendance des organes de la justice à travers une réforme du pouvoir judiciaire.
En ce qui concerne les jeunes, nous plaidons pour une plus grande utilisation des capacités et du dynamisme de la jeunesse pour soutenir cette expérience et consolider les institutions du mouvement et de l'Etat. Cette participation doit être articulée sur la base de l'égalité des chances, loin du tribalisme et du népotisme et en encourageant l'innovation et la créativité d'un segment de la population que nous devons préparer pour recueillir, demain, le flambeau et les gouvernails du processus.
En ce qui concerne le plan de paix de l'ONU, nous devons changer de focalisation, en mettany une limite aux délais afin d'affecter davantage les centres de pouvoir et exercer une plus grande pression sur l'occupant marocain pour le forcer à respecter le droit international. Parallèlement, déployer une diplomatie plus active et énergique, pour freiner les revers et conquérir de nouveaux espaces. Cela doit passer par définir et établir des priorités politiques et médiatiques au-delà de la simple recherche d'aides humanitaires, en sélectionnant les ressources humaines nécessaires sur la base de critères objectifs, loin des affinités personnelles ou tribales.
Nous essayons de développer, à partir d'une nouvelle vision, des politiques capables de réactiver le front des territoires occupés, qui permettant de resserrer les rangs, de conjuguer et d'intensifier l'Intifada à partir d'une plus grande harmonisation des énergies et de la cessation de la fragmentation, sans perdre de vue les particularités et les conditions de chaque action et de chaque scénario de lutte et sans perdre la perspective globale de la grande bataille.
 Pour conclure, l'Initiative Sahraouie pour le Changement, étant consciente des défis de cette étape, appelle toutes les masses de notre peuple à interagir de façon constructive avec cette approche sérieuse et responsable, qui ne prétend nullement sous-estimer l'expérience disperser les rangs, comme certains le prétendent. Au contraire, c'est un engagement qui se conforme aux idéaux et aux principes du Front Polisario associés à la liberté et à l'indépendance totale.
Plateforme de coordination de l'ISC.

Représentant de l'Initiative Sahraouie pour le Changement s'entretient avec des personnalités du Congrès espagnol.

Posted on Aucun commentaire
Hach Ahmed, membre de la Plateforme de Coordination de l'ICS, s'est entretenu vendredi à Madrid avec plusieurs responsables politiques et membres du Congrès des députés, le Parlement espagnol.

Lors de ces entretiens, les discussions ont porté sur le processus de paix qui se trouve dans l'impasse et la situation des droits de l'homme au Sahara occidental. Le représentant de l'Initiative pour le Changement a expliqué à ses interlocuteurs la nature et les objectifs du courant politique réformiste récemment créé au sein du mouvement national sahraoui, espérant «qu'il puisse représenter un point d'inflexion après 43 ans de lutte pour l'autodétermination».


Parmi les parlementaires et les personnalités présentes à ces réunions figurent, entre autres, le député de Badajoz Nacho Sánchez Amor et le responsable du Département des Relations Internationales du Parti socialiste, Héctor Gómez Hernandez.

Sahara occidental: Ouallad Moussa, limogé par le Polisario

Posted on Aucun commentaire
Rabouni, camps de réfugiés du Sahara Occidental, 21 décembre 2017.- La réaction des autorités du Front Polisario ne s'est pas faite attendre. Ouallad Moussa a été démis de ses fonctions de représentant du Sahara pour la Communauté des Îles Baléares.
Cette décision trahit une certaine nervosité qui commence à envahir les centres de décision sahraouis en raison de la popularité de l'Initiative Sahraouie pour le Changement.
A cette occasion, la plateforme de coordination de l'ISC a publié la note de presse suivante:

NOTE DE PRESSE

La direction du Polisario applique, encore une fois, la politique de la guillotine pour faire taire les voix critiques.
Dans une note adressée aux institutions des Iles Baléares, la Direction du Polisario a limogé notre colègue Ouallad Moussa de sa fonction de Délégué Sahraoui pour cette communauté en guise de représaille pour sa participation à l'Initiative Sahraouie pour le Changement, une  proposition réformiste et innovante avec vocation de courant politique au sein du Polisario.
La décision de destituer Ouallad Moussa de ses fonctions parce qu'il défend des positions critiques envers la gestion de gouvernement sans briser le consensus national autour de l'indépendance et la République dans le cadre du mouvement de libération (Front Polisario) prouve la persistance de la direction politique actuelle à continuer à fermer les portes face à toute idée de débat ouvert et transparent pour surmonter la crise politique, sociale et morale, ainsi que le manque de perspectives qui marquent la conjoncture actuelle.
Encore une fois, la volonté de s'accrocher au pouvoir et les privilèges et les impulsions autoritaires héritées du passé ont prévalu sur la clameur unanime en faveur du débat, la réflexion et le changement nécessaires pour sauver le projet national. L'Initiative Sahraouie pour le Changement s'engage à continuer à travailler pour sensibiliser le peuple dans son ensemble et plus particulièrement aux jeunes et aux intellectuels pour qu'ils adhèrent cette proposition de dialogue national sans lequel il s'avérera impossible de corriger les lacunes, pallier les erreurs et redresser le projet sahraoui.

Sahara Occidental : le site ARSO retire un article dénigrant les responsables de l'Initiative Sahraouie pour le Changement

Posted on Aucun commentaire


Le site suisse ARSO a procédé au retrait d'un article de diffamation contre les leaders de l'Initiative Sahraouie pour le Changement, après avoir reçu une lettre de protestation de Hach Ahmed Bericalla.


Dans cette lettre, Hach Ahmed, ancien ministre pour l'Amérique Latine, a fait part de son indignation suite à un article d'opinion paru sur le site ARSO sous le titre de "Changement : quel changement? Celui du suspendu, du décroche ou du désespéré" signé sous le pseudonyme de Brahim Jalil Sidibrahim et qui s'en prend violemment aux promoteurs de l'ISC.


Nous reproduisons ci-dessous, la traduction en français de la lettre que Hach Ahmed a adressé au site prosahraoui suisse.


CALOMNIES & CHANGEMENT


Chers amis du site ARSO,


Le 17 décembre, votre respectable site a publié un article d'opinion signé sous le pseudonyme "Brahim Jalil Sidibrahim" dans lequel de graves accusations ont été portées contre ma personne et d'autres collègues. Le dénommé m'accuse de m'avoir approprié, d'une manière illégale, d'une somme d'argent qui, en théorie, provient d'un budget dont la supposée gestion m'aurait été confiée ou, pire encore, d'une aide humanitaire destinée aux réfugiés sahraouis. Vous comprenez, sans doute, qu'il s'agit d'une attaque grave contre mon honneur qui, si elle n'est pas confirmée devant la justice, impliquera un grave délit de calomnies, étant donné que j'ai occupé, jusqu'à récemment, des postes d'une certaine importance au Polisario. S'il avait fait preuve de la moindre cohérence et avait des preuves et un minimum de courage, l'individu en question aurait fait recours à un tribunal pour déposer la plainte appropriée.


Je dois dire que cette grave accusation est arrivée après notre décision de participer à un courant politique critique qui revendique des changements au sein du Polisario. Au lieu de critiquer les positions politiques et, ainsi, encourager le débat démocratique et pluriel, certains, sous couvert de l'anonymat et incités ou payés par ceux qui s'opposent à l'idée du changement, profitent de la tribune que vous avez consacrée à la liberté d'expression et la défense des droits du peuple sahraoui pour mener, de l'ombre, une sale guerre contre ceux d'entre nous qui ont décidé de créer l'Initiative Sahraouie pour le Changement.


L'individu qui signe cet article fait ses débuts sous ce pseudonyme, pour la première fois, quelques jours seulement après l'annonce de notre initiative, ce qui délatte une volonté délibérée de dénigrer et de discréditer les personnes impliquées dans cette activité.


Cela dit, je tiens à vous signaler que nous avons entamé des démarches en vue de déposer une plainte pour atteinte à l'honneur et pour calomnies contre l'auteur de telles accusations. De là, notre intérêt à ce que cet article soit retiré et éviter ainsi que votre respectable tribune soit liée à un fait qui, pour le moins, est d'une honnêteté douteuse et dont le but ultime n'est autre que de nuire et de lyncher moralement ceux qui parient sur l'idée du débat et du changement démocratique au Sahara occidental.

Sahara Occidental : Communiqué de presse de l'Initiative Sahraouie pour le Changement

Posted on Aucun commentaire
Dans un communiqué dont nous avons reçu une copie, l'Initiative Sahraouie pour le Changement (ISC) annonce l'adhésion de plus de 20 cadres civils et militaires à la plateforme de coordination de l'Initiative Sahraouie pour le Changement.
Selon ce communiqué, "pas moins de 20 cadres civils et militaires, dont deux femmes, ont rejoint la Plateforme de Coordinnation de l'Initiative Sahraouie pour le Changement".
"Dans un futur proche, plusieurs groupes de travail seront créés au niveau de la direction pour couvrir les activités prévues pour l'Assemblée pour laquelle aucune date ou lieu n'a encore été fixé. Les groupes seront établis pour couvrir les différentes activités planifiées sur les plans intérieur et extérieur. Il y aura également un groupe chargé des tâches de diffusion et un autre chargé de coordonner les tâches dans les zones occupées où une équipe de travail a déjà été créée", ajoute la même source.
"Depuis son annonce le 15 novembre, l'Initiative pour le Changement a suscité un grand débat dans l'opinion publique sahraouie autour de ses propositions de renouvellement et de régénération au sein du mouvement de libération", conclue le communiqué.
Pour rappel, l'ISC a été créée récemment par des cadres du Front Polisario dans le but de promouvoir une sortie de la situation de stagnation politique et sociale dans le mouvement de libération sahraouie.
Le Sahara Occidental est une ancienne colonie espagnole qui a été envahie par le Maroc avec le soutien de la France.

Incroyable mais vrai, un diplomate sahraouie polygame

Posted on Aucun commentaire

Au Sahara occidental, la polygamie n'a jamais eu beaucoup de succès. En général, les Sahraouis, en raison de leurs ressources limitées, n'ont jamais été des adeptes de cette pratique malgré qu'elle est autorisée par l'Islam.

Cependant, Mohamed Ali Zerouali, alias Jamal Zakaria, malgré qu'il représente la cause sahraouie depuis plus de 30 ans, et malgré qu'il fait partie d'une génération sahraouie qui a été scolarisée, a dans son « compte nuptial » deux femmes.
Zakaria, par nature est un personnage enfermé sur lui-même, sans amis. Dans les années 70, il a enseigné à l'Ecole 12 Octobre. Son caractère solitaire et timide l'empêchait de trouver une partenaire à son goût. Quelqu'un a eu pitié de lui et l'a présenté à la fille d'une famille qui habite à la Daira de Bir Lahlu, Wilaya de Smara. Elle n'était pas à son goût mais il avait besoin d'un endroit pour s'installer pendant ses vacances et les week-ends. Elle est la soeur de Lemhamid Abdelhay, ex-dicretor de l'agence sahraouie de presse, Sahara Press Service, un ami proche du défunt président Mohamed Abdelaziz, pour des raisons dont nous en parlerons dans un prochain article.
Au début des années 80, Zerouali a été nommé par le Président représentant en Allemagne parce qu'il est le neveu de Breika Zerouali, l'un des Sahraouis les plus pro-marocains dans la région du Ouad Noun, où se trouve la ville de Guelmim que les Marocains appellent  "La Porte du Sahara". À Berlin, il a rencontré une femme allemande avec qui elle s'est mariée et a engendré une fille qui a maintenant plus de 20 ans.
Zerouali est connu parmi ses collègues comme un mythomane sans égal. Il ment comme il respire. Il a été maintenu en Allemagne et en Belgique grâce à l'ancien président sahraoui dont la disparition a enlevé la protection dont il jouissait. Le ministre des affaires étrangères, Mohamed Salem Ould Salek l'a nommé représentant en Irlande. Une sorte de deuxième exil.

Exclusif : Omar Mansour à Vitoria pour marier sa fille

Posted on Aucun commentaire
Demain samedi 2 décembre, Omar Mansour, ministre délégué sahraoui chargé de l'Amérique Latine sera présent à Vitoria pour assister au mariage de sa fille.
Omar Mansour fait partie des nombreux responsables sahraouis qui ont installé leurs familles en Espagne pour leur permettre de mener une vie confortable loin des souffrances de la hamada de Tindouf.
En effet, des ministres, des parlementaires, des ambassadeurs et représentants dans divers pays ainsi que d'autres responsables de la RASD ont décidé de tourner le dos à l'appel lancé par le président Brahim Ghali leur demandant de faire retourner leurs familles aux camps des réfugiés au sud-ouest de l'Algérie.

Maroc : Un roi bizarre

Posted on Aucun commentaire
Les habits du roi du Maroc Mohammed VI pLes habits du roi du Maroc Mohammed VI provoque la risée des internautes dans les réseaux sociaux, notamment Facebook. Il apparaît souvent portant des vêtements dont les couleurs et les formes sont pour le moins bizarres pour un personnage qui gère les destinées de tout un pays. Certains vêtements portent un caractère adolescent et d’autres dévoilent carrément une déviation dans le comportement de Mohammed VI.
Les images du souverain marocain sont devenues le sujet des commentaires et des amusements des facebookers au point de rendre les observateurs incapables de définir la catégorie à laquelle le roi appartient.
Pendant que les citoyens s’immolaient et vivent dans la soif et le besoin, le roi du Maroc se promène dans les rues de Paris pour découvrir les nouveautés de la Fashion et la Jet-Set.
Ses photos disent long sur sa personnalité. Son but est d’attirer l’attention sur sa personne portant un habit de personne libre des contraintes du pouvoir, mais l’effet escompté est contraire.  Ce qu’il a récolté c’est la condamnation et la risée des marocainsrovoque la risée des internautes dans les réseaux sociaux, notamment Facebook. Il apparaît souvent portant des vêtements dont les couleurs et les formes sont pour le moins bizarres pour un personnage qui gère les destinées de tout un pays. Certains vêtements portent un caractère adolescent et d’autres dévoilent carrément une déviation dans le comportement de Mohammed VI.
Les images du souverain marocain sont devenues le sujet des commentaires et des amusements des facebookers au point de rendre les observateurs incapables de définir la catégorie à laquelle le roi appartient.
Pendant que les citoyens s’immolaient et vivent dans la soif et le besoin, le roi du Maroc se promène dans les rues de Paris pour découvrir les nouveautés de la Fashion et la Jet-Set.
Ses photos disent long sur sa personnalité. Son but est d’attirer l’attention sur sa personne portant un habit de personne libre des contraintes du pouvoir, mais l’effet escompté est contraire.  Ce qu’il a récolté c’est la condamnation et la risée des marocains

Bruxelles, un hub du terrorisme (Bernard Squarcini)

Posted on Aucun commentaire
Bruxelles constitue un hub du terrorisme, selon l’ancien directeur de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI, devenue depuis DGSI), Bernard Squarcini.
Dans un entretien accordé au programme La Matinale de Jean-Pierre El Kabbach sur CNEWS pour parler du procès de l’affaire de Mohamed Merah, Squarcini pointe du doigt les passages des terroristes à Bruxelles qui, pour lui « c’est le hub du terrorisme ».
Un malentendu entre la Belgique et le Maroc a poussé le Maroc à la manipulation de ses ressortissants résidents en Europe dans le but de s’affirmer comme allié indispensable dans la lutte contre le terrorisme. L’affaire du citoyen belgo-marocain abdelkader Belliraj s’inscrit dans ce cadre.
Des jeunes inexperts entourent le Roi du Maroc, Mohammed VI. Leur esprit rêveur leur amène à des opérations couvertes dont la responsabilité est bien connue.

Lire la suite depuis la source

L’appel de Vitry pour sortir Macron de la doctrine Giscard Lumières sur Seine

Posted on Aucun commentaire


De notre bureau de Bruxelles, Aziouz Mokhtari
Les préparateurs de la 42e Conférence de soutien au peuple sahraoui réalisent un coup historique pour ce rassemblement mondial en faveur du Polisario et de la RASD.
Tout d’abord parce que la manifestation se déroule en France dont la diplomatie est traditionnellement hostile à la cause du peuple des ténèbres, la doctrine Giscard… Ensuite parce que le panel des personnalités invitées est de tout premier ordre tant au pan politique, du droit que du prestige dont elles jouissent dans les différentes enceintes où se disent la cause des opprimés, la légalité, les droits humains et la défense des ressources naturelles des pays colonisés.
Le Sahara occidental étant un exemple-type. Parmi elles Gilles Devers qui a bataillé dur pour faire annuler les accords agricoles Maroc-Union européenne qui englobaient le Sahara occidental. Les magistrats de Luxembourg-City ont été vraiment à la hauteur dans cette affaire et ont dit le droit, rien que le droit, tout le droit.
Giles Devers, barreau de Lyon, n’a jamais caché sa satisfaction d’avoir contribué à ce que justice soit rendue au peuple sahraoui. Francesco Bastagli, ex-représentant spécial de l’ONU auprès de la Mission des Nations-Unies pour un référendum au Sahara occidental (Minurso), défenseur Ingrid Metton, avocate des prisonniers de G’deim Izik, Jytte Guteland, présidente de l’Intergroupe «Paix pour le peuple sahraoui» au sein du Parlement européen, Paloma Lopez, eurodéputée, Jean-Paul Lecoq, député, maire français et ardent combattant pour la liberté des Sahraouis et leur droit à l’autodétermination ainsi, évidemment, que Pierre Galand, président des réseaux mondiaux de soutien au peuple sahraoui seront, tous, activement présents à Vitry-sur-Seine.
Les thèmes retenus pour les débats ne laissent pas l’ombre d’un doute sur la nature coloniale de la présence marocaine au Sahara occidental. (Construction de l’Etat sahraoui en exil, ressources naturelles, droits de l’Homme et éclairages politiques)…
Pour autant, l’importance de cet Eucoco présente un intérêt particulier cette année vu qu’il se déroule à la veille de la réunion Union européenne-Union africaine et de laquelle le Maroc et certains lobbies français, favorables à l’expansionnisme de Rabat, veulent exclure la République arabe sahraouie, membre de plein droit de l’organisation africaine. Les informations glanées, ici, à Bruxelles et distillées par des gorges profondes traditionnellement sourcées à la bonne fontaine, excluent, cependant, cette hypothèse.
La commissaire européenne chargée des relations extérieures, Federica Mogherini, a déjà indiqué que «le Sahara occidental est un territoire autonome». Façon de se conformer à la légalité internationale et surtout à la décision de justice européenne…
Vitry-sur-Seine est une étape importante dans le long chemin des Sahraouis vers leur indépendance.
Les organisateurs ont aussi prévu, lors ce rassemblement, une présence à l’Assemblée nationale française et à la prestigieuse Sorbonne. Les travaux de la 42e Eucoco se dérouleront les samedi 21 et dimanche 22 à La Halle des Sports – rue Pierre et Marie-Curie à Vitry-sur-Seine…
La voix des Sahraouis se fera entendre en France, c’est certain. Paroles de farouches militants et militantes de l’Association des amis de la République sahraouie (Aarasd), de l’Association française d’amitié et de solidarité avec les peuples d’Afrique (Afaspa), du Comité pour le respect des libertés et des droits humains au Sahara occidental (Corelso), d’enfants réfugiés du monde/pays de Loire, de l’Association «Un camion-citerne pour les Sahraouis», communauté sahraouie en France (ACSF), femmes sahraouies en France (ASPS), solidarité lorraine avec le peuple sahraoui, Sahara occidental libre, Comité de jumelage Gonfreville, Blain accueil enfants sahraouis (Baes), plate-forme de solidarité avec le peuple sahraoui ont apporté une contribution précieuse pour la réussite de l’événement.
Emmanuel Macron entendra-t-il de France, de son pays, l’appel à l’organisation d’un référendum au Sahara occidental ? Les plus optimistes disent qu’il y a des chances vu que l’actuel locataire de l’Elysée n’est pas, à l’instar de Giscard ou de Sarkozy, pris à la gorge par les lobbies d’affaires franco-marocains. Vitry-sur-Seine marquera peut-être le début de la fin du martyre du peuple sahraoui.
A. M.
Don't Miss